00

Aucun produit

Livraison gratuite !Livraison
£0.00

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier.Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits: 
Frais de port: Livraison gratuite !: 
Taxes£0.00
Total: 
Continuer mes achatsCommander

Le magnésium, un héros de la santé à tous les niveaux

Où en serions-nous sans magnésium ?

Le magnésium, un héros de la santé à tous les niveaux

Updated on

Où en serions-nous sans magnésium ? Les complexités et les utilisations du magnésium dans l'organisme sont infinies, ce qui en fait un élément vital pour notre bien-être. Pourtant, une carence en magnésium est incroyablement courante. On estime que près d'un tiers de la population générale manque de cet important minéral. Étonnamment, cette carence est souvent négligée dans la plupart des pratiques de santé, en dépit du fait qu'un faible taux de magnésium contribue à un large éventail de maladies chroniques, dont l'hypertension artérielle, le diabète et les maladies du cœur.

Que savons-nous du magnésium ?

Le magnésium est un minéral abondant dans notre environnement naturel et dans notre corps. Après le potassium, c'est le deuxième ion le plus abondant dans nos cellules et il est essentiel à de nombreuses fonctions physiologiques. Les scientifiques ont identifié que le magnésium est impliqué dans l'activation de plus de 300 enzymes et composés corporels et il constitue un composant clé pour l'énergie et le métabolisme.

Des os en bonne santé - un cœur sain - un système nerveux qui fonctionne bien

Heureusement, nous sommes capable d'élever notre taux de magnésium à la fois par la nourriture et en buvant de l'eau. Plus de la moitié de tout ce que nous absorbons est déposé dans nos os. Le magnésium restant se retrouve dans les tissus mous. Au cours de la digestion, le magnésium est libéré par les aliments, absorbé à travers la paroi intestinale et transporté jusqu'aux os pour y être stocké. Environ 1 % se rend jusqu'aux globules rouges et au sérum sanguin. Tout excès de magnésium est excrété par les reins. Garder les os forts et en bonne santé et réguler la contraction et le relâchement des muscles sont deux des principales tâches que le magnésium accomplit. Le magnésium est également important pour la santé des globules rouges et il y a environ 1 % de magnésium dans le sérum. Ce minéral est également essentiel pour la régulation du rythme cardiaque et le maintien d'une fonction neurologique normale. Ceci est dû à son influence sur les neurotransmetteurs, les messagers chimiques du système nerveux.

Les 7 principaux avantages du magnésium

  1. Santé osseuse - le magnésium aide à réguler le calcium dans les dents et les os. En fait, le magnésium est nécessaire pour que le calcium soit lié à l'émail des dents. Le magnésium influence les processus hormonaux impliqués dans le métabolisme du calcium osseux et on pense qu'il augmente l'activité de la vitamine D, qui est également impliquée dans l'absorption du calcium. Le magnésium est aussi important pour la santé osseuse que le calcium. Des études ont montré que les femmes atteintes d'ostéoporose ont moins de magnésium dans les os.

  2. Soulagement du stress - le magnésium agit de concert avec les vitamines C, B6, B5 et le zinc pour maintenir la santé des surrénales et produire des hormones du stress surrénaliennes. Les déséquilibres alimentaires, tels qu'un apport élevé en matières grasses et/ou en calcium, peuvent intensifier les carences en magnésium, en particulier dans des conditions de stress. Le stress, qu'il soit physique ou émotionnel, augmente le besoin en magnésium.

  3. Santé hormonale - le magnésium a un effet significatif sur les hormones féminines et est lié à la rétention d'eau, au gain de poids et aux douleurs mammaires, tous courants chez les femmes qui souffrent du syndrome prémenstruel (SPM). La recherche montre que les sautes d'humeur prémenstruelles sont souvent soulagées par la supplémentation en magnésium.

  4. Production d'énergie et diabètes - le magnésium est particulièrement important pour la production d'énergie et constitue donc souvent un facteur majeur dans les troubles liés à la fatigue, tels que le syndrome de fatigue chronique. En raison de son rôle critique dans le métabolisme des glucides et dans la synthèse et la sécrétion d'insuline, le magnésium est également lié au diabète. Il est intéressant de noter que les personnes atteintes de diabète présentent souvent une carence en magnésium.

  1. Santé cardiovasculaire - le magnésium agit aux côtés du calcium, du sodium et du potassium pour contrôler le tonus musculaire des vaisseaux sanguins. C'est pourquoi il fait l'objet de nombreuses études pour son rôle dans les maladies cardiovasculaires. Le cœur est particulièrement sensible à l'appauvrissement en magnésium et de faibles taux de ce minéral sont liés à un risque accru d'arrêt cardiaque soudain. La carence en magnésium est une caractéristique courante des affections telles que l'hypertension artérielle, l'insuffisance cardiaque congestive, les arythmies, les maladies vasculaires périphériques et le prolapsus de la valve mitrale. Des études ont montré que les personnes vivant dans des zones d'eau calcaire présentent un risque réduit de maladie cardiovasculaire, en raison de la concentration accrue de la teneur en sels de magnésium dans l'eau.

  1. Soulagement de la douleur - les troubles liés à la douleur comme la migraine, les maux de tête de tension et la fibromyalgie pourraient être améliorés par une supplémentation en magnésium. Les personnes qui souffrent de céphalées de tension et de maux de tête récurrents sont considérées comme ayant des niveaux de magnésium plus bas à l'intérieur des cellules. Cela est probablement dû à l'effet du magnésium sur la fonction musculaire vasculaire et la relaxation nerveuse.

  1. Qualité du sommeil -  des études montrent que la carence en magnésium affecte le sommeil, probablement en raison de son effet sur les rythmes circadiens et la production de mélatonine, qui sont tous deux impliqués dans le cycle sommeil/éveil. Il a été démontré qu'une supplémentation en magnésium améliore l'insomnie chez les personnes âgées.

Quelles sont les causes d'une carence en magnésium ?

Vous devez consommer régulièrement des aliments riches en magnésium pour éviter une carence. Cela est particulièrement important en période de stress chronique, car le stress peut entraîner une diminution des réserves de magnésium et certaines conditions médicales peuvent également perturber l'équilibre en magnésium de l'organisme. Il est à noter que les virus qui causent des vomissements ou des diarrhées peuvent causer des carences temporaires en magnésium et des conditions telles que la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, le diabète, les saignements menstruels abondants, la transpiration excessive, et les maladies rénales peuvent également entraîner une carence en magnésium. De plus, une consommation excessive d'alcool, de sel et de café peut réduire les niveaux de magnésium.

Signes révélateurs d'une carence en magnésium

agitation, anxiété, insomnie, irritabilité, jambes agitées, nausées, vomissements, palpitations, hypotension artérielle, confusion, spasme musculaire, faiblesse musculaire, hyperventilation, mauvaise croissance des ongles, convulsions

Faits sur les aliments à base de magnésium

Les aliments riches en fibres sont généralement riches en magnésium. Les aliments riches en magnésium comprennent par exemple le varech, le tofu, les algues, les noix, le sarrasin, le blé entier, le mil, le seigle, le riz brun, le soja, les avocats, le maïs sucré, les figues sèches, les dattes et les crevettes.

Complétez avec un supplément liposomal de magnésium

La supplémentation peut être fortement recommandée pour les personnes âgées et les femmes souffrant du syndrome prémenstruel, de règles abondantes ou des crampes menstruelles. Ce supplément peut être très bénéfique en période de stress ou pour les personnes qui sont en mauvaise santé, ou qui souffrent de fatigue, de diabète ou d'autres problèmes médicaux. Mais choisir un complément efficace est la clé. Les fabricants des produits Altrient ont réagi à l'inquiétante carence mondiale en magnésium en produisant un supplément liposomal de magnésium biodisponible de première qualité qui convient même aux personnes souffrant d'une déficience intestinale. L'avantage des formulations liposomiques orales par rapport aux suppléments oraux standard est qu'elles sont capables de résister à la dégradation dans l'intestin et d'atteindre efficacement les cellules cibles pour une absorption maximale grâce à une technologie d'encapsulation liposomale de pointe. Altrient est ravi d'introduire cette nouvelle formule révolutionnaire de magnésium au bénéfice du plus grand nombre, et pas seulement d'une minorité.

Jacqueline Newson, thérapeute nutritionnelle diplômée (BSc (Hons))



Bibliographie

  1. Abbasi B, M Kimiagar, K Sadeghniiat, MM Shirazi, M Hedayati, Rashidkhani B. L'effet de la supplémentation en magnésium sur l'insomnie primaire chez les personnes âgées : un essai clinique à double insu contre placebo. (The effect of magnesium supplementation on primary insomnia in elderly: A double-blind placebo-controlled clinical trial.) J Res Med Sci. 2012;17(12):1161-9.

  2. Backman U, Danielson B G et al (1980). Effets biochimiques et cliniques du traitement prophylactique t4 des calculs rénaux de calcium avec de l'hydroxyde de magnésium. (Biochemical and clinical effects of the prophylactic t4reatment of renal calcium stones with magnesium hydroxide.) Journal d'urologie (Journal  Urology). 124, 770-774.

  3. Barragan-Rodriguez L, Guerrero-Romero F & Rodriguez-Moran M (2008). Efficacité et innocuité de la supplémentation orale en magnésium dans le traitement de la dépression chez les personnes âgées atteintes de diabète de type 2 : essai randomisé équivalent. (Efficacy and safety of oral magnesium supplementation in the treatment of depression in the elderly with type 2 diabetes: a randomized, equivalent trial.) Magnesium Res. 21, 4, 218-23.

  4. Clayton P (2004). Health Defence 2e édition. Aylesbury Bucks: Accelerated Learning Systems.

  5. Fiche d'information sur les suppléments alimentaires. Magnésium. http://ods.od.nih.gov/factsheets/magnesium/  [consulté le 18/12/18].

  6. Elin R J Disease-a-month (1988). Métabolisme du magnésium dans la santé et la maladie. (Magnesium metabolism in health and disease.) Science Direct. 34, 4, 166-218.

  7. Firoz M & Graber M. (2001). Biodisponibilité de la préparation commerciale de magnésium aux États-Unis. (Bioavailaility of US commercial magnesium preparation.) Magnes Res.14, 257-62.

  8. Hruby A, McKeown N M. Déficience en magnésium : quel est notre statut ? (Magnesium Deficiency: What is Our Status?) Nutrition Today 2016; 51, 3: 121-128.

  9. Hua S. Formulations liposomales administrées par voie orale pour l'administration ciblée de médicaments dans le côlon. (Hua S. Orally administered liposomal formulations for colon targeted drug delivery.) Front Pharmacol. 2014; 5:138.

  10. Jahnen-Dechent W, Ketteler M. Les bases du magnésium. (Magnesium basics.) Clin Kidney J. 2012;5 (1):i3-i14.

  11. Jones D S (2006). Manuel de médecine fonctionnelle. Gig Harbor WA : Institut de médecine fonctionnelle.

  12. Osiecki H (2008). The Nutrient Bible 8e édition. Australie : Bioconcepts Publishing.

  13. Rylander R (1996). Environnement et carence en magnésium comme facteur de risque cardiovasculaire. (Environment al Magnesium Deficiency as a cardiovascular risk factor.) Journal européen de prévention et de réadaptation cardiovasculaire. 3, 1, 4-10.

  14. Schecter M (2000).Le rôle du magnésium comme thérapie antithrombotique. (The role of magnesium as antithrombotic therapy.) Wien Med Wochenschr. 150, 15-16, 343-7.

  15. Schauss, A G (1995). Minéraux, oligo-éléments et santé humaine. (Minerals, Trace Elements & Human Health.) États-Unis : Life Sciences Press.

  16. Seelig M S (1994). Conséquences de la carence en magnésium sur l'amélioration des réactions de stress : implications préventives et thérapeutiques. (Consequences of Magnesium deficiency on the enhancement of stress reactions: preventative and therapeutic implications (A review).) Journal of the American College of Nutrition. 13, 5, 429-446.